Depuis Stratford upon Avon, c'est un temps de Bretons : du soleil tous les jours, mais jamais plus d'un quart d'heure. Sinon, ça varie entre très nuageux et très pluvieux... Résultat, les campings sont très humides.

P1180036_1

Les cabines téléphoniques peuvent servir d'abri provisoire.

P7230121_1A l'intérieur, on se rend vite compte qu'elles ne sont plus très utilisées.

P7230123_1

Le long de la route, les jardiniers mettent leurs productions en vente. Le prix est indiqué. Il suffit de mettre la somme dans la boîte prévue à cet effet. Notez le choix de Poe de se couvrir le haut du corps mais de sacrifier le bas. Inutile de tenter tout parallèle avec la fameuse campagne de pub des années  80. Avec le chapeau en toile imperméable sous le casque, ça lui fait un sacré look mais, ce qui n'empêche pas les Anglais de lier conversation.

P1180037_1

Moment insolite quand nous croisons une course à pied samedi matin.

P1180035_1

Toujours de jolies chaumières même si depuis quelques km, l'enduit a remplacé les pierres apparentes.

P1180025_1

Il semble que les Anglais adoptent peu à peu le système métrique, même si ce panneau avec les deux systèmes fait un peu figure d'exception.

P7220117_1

 

Pour les distances et les limitations de vitesse, les miles restent en vigueur.

1 miles=1609m. Pour convertir, ajouter la moitié du nombre indiqué, puis, son dixième pour les maniaques de la précision. Ici avec 50, le calcul est plus simple! Si en ville, les Anglais sont d'une extrême bienséance, genre "Après vous, mon cher...", en campagne, ils ont tendance à rouler assez vite sur des routes souvent un peu étroites. Mais dans l'ensemble, on ne se sent pas en danger.

P7210095_1

Quelques panneaux que l'on ne rencontre pas en France.

Le passage de vieux. Là aussi, le vieillissement de la population est une réalité.

P1170858_1

Plus original!

P7140080(2)_1

 

A l'approche de Cambridge, tout aussi original est ce mode de transport.

P7240126_1

P1180038_1

Pourquoi goudronner toute une largeur de route alors que le passage de roues suffit. A noter que c'est tout de même le chauffeur qui conduit le bus en l'absence de rails. C'est le Guided Busway longé par une magnifique voie cyclable qui nous conduit vent dans le dos à plus de 13 miles à l'heure au coeur de Cambridge. Exercice pour la prochaine fois : calculez cette moyenne exceptionnelle de cycloflaneurs en km/h. On a beau être en retraite, il reste toujours de vieux réflexes.