cycloflâneries

08 juillet 2018

Utah et Omaha

Une courte étape nous amène de Saint Vaast La Hougue jusqu'au Nord de Utah Beach. Nous finissons la journée au bar du camping devant France Uruguay et Belgique Brésil. Avant les quarts de finale, Poe a pronostiqué une finale Belgique Angleterre avec victoire de la Belgique! Pour l'instant, il est dans les clous!

Le lendemain, fini de rire, nous décidons de finir d'un coup notre tour du Cotentin en ralliant Port en Bessin.

Nous passons d'abord par Utah Beach.

Ici, le réseau de barbelés est en partie reconstitué.

P1200798-1600x1200

Là, trois soldats courent devant une péniche de débarquement.

P1200802-1600x1200

 

Nous repassons par Carentan et piquons vers l'Est pour entrer dans le Calvados.  Nous atteignons Vierville pour longer OmahaBeach par une belle piste cyclable. Difficile de se rendre compte de l'enfer qu'a été cet endroit dans une atmosphère si paisible...

P1200811-1600x1200

 

Le goudron  s'arrête. Au début le sentier est bien roulant. Mais bientôt nous nous retrouvons entre les dunes dans du sable bien sec. Dur de pousser les vélos chargés avec les roues enfoncées jusque la jante.

P1200812-1600x1200

On essaie de rouler sur la plage entre les touristes. C'est un peu mieux. Mais  dès que nous le pouvons, nous remontons vers la départementale qui nous conduit à Port en Bessin.

P1200817-1600x1200

 

 

Après une installation rapide,

20180706_191600-1305x979

 

 nous descendons vers le port pour un joli coucher de soleil

P1200824-1600x1200

 

P1200822-1600x1200

Le lendemain, nous décidons de profiter de l'endroit avant de rouler jusque Bayeux pour reprendre le train.

 

Posté par CatBricolo à 22:53 - - Commentaires [2] - Permalien [#]


06 juillet 2018

Entre terre et mer.

Durant cette balade, parfois nous longeons la mer.

P1200765-1600x1200

Mais quand nous rentrons à l'intérieur des terres, ça se corse...

P1200710-1200x1600-480x640

 

 

P1200728-1600x1200

20180704_102632-288x384

20180704_102700-288x384

Mais en arrivant sur Cherbourg, une longue descente nous mène jusqu'à ce joli château Renaissance. Dommage, le salon de thé était fermé !

P1200721-1200x1600

A Le Vast, nous trouvons  dans la boulangerie ce pain à soupe.

 

P1200730-1600x1200

C'est sous le soleil que nous découvrons Barfleur.

P1200763-1600x1200

 

P1200761-1200x1600

Le lendemain nous voici arrivés à St Vaast La Houghe.Non vous ne rêvez pas, Poecolo n'a pas résisté au plaisir de jouer les capitaines aux longs cours !

P1200768-1200x1600

Nous avons la chance d'avoir une super guide pour une visite de La Hougue.

P1200775-1600x1200

P1200785-1600x1200

Voici la porte aux dames, qui doit son nom aux taxes prélevées par les religieuses à cet endroit. 

P1200779-1200x1600

 

 

P1200778-1600x1200

Magnifique site fortifié par Vauban, évidemment!

Posté par CatBricolo à 17:52 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

03 juillet 2018

Ah! Ben c'est ben vrai ça!

 Nous avons laissé Carentan derrière nous en suivant une belle piste cyclable aménagée sur une ancienne voie ferrée. Avantages : pas de circulation évidemment  et le parcours est quasiment plat..  Mais inconvénients : nous ne traversons aucun village et le paysage est caché par deux rideaux de végétation.

P1200665-1600x1200

Reste le charme indéniable des maisons des garde-barrières. (Orthographe à vérifier!)

P1200664-1600x1200

Nous retrouvons le littoral peu avant Portbail, chanté paraît-il par Souchon dans une de ses chansons. Laquelle? Cela nous échappe.

P1200682-1600x1200

Le soir en allant à Carteret nous balader, un cycliste nous indique le lieu de tournage de la publicité Vedette avec la mère Denis. Catherine joue la star du moment même si elle a oublié la robe à fleur de la mère Denis. "Ah ben c'est ben vrai ça "

P1200685-1600x1200

 

Posté par CatBricolo à 21:34 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

02 juillet 2018

Trouver chaussure à son pied...ou pas

Plutôt que d'aller courir à l'autre bout du monde, nous nous sommes dit qu' un voyage en France ça pouvait être sympa .

P1200637-1200x1600

 Comme souvent quand nous prenons le train, ce ne sont pas les péripéties qui manquent : escalator où Catherine, entraînée par le poids du vélo, a failli basculer en arrière, deux trains sur le même quai et attente devant le mauvais, d'où un sprint final , retard du train et correspondance attrapée in extremis. 

 

P1200639-1200x1600

 

 Et c'est à plus de soixante ans que nous sommes arrivés à Carentan.

 

P1200642-1600x1200


 Le port de plaisance relié à la mer par un long canal enjambe la route à la sortie de la ville .

 

P1200661-1600x1200

 

Avec ce drakkar dans le port , nul doute nous sommes bien en Normandie.

 

20180702_201030-614x819

En déballant les affaires, petite surprise: deux pieds droits pour un seul homme !

Posté par CatBricolo à 22:14 - - Commentaires [11] - Permalien [#]

04 mai 2018

Première sortie de printemps

20180503_164631

Nous avons ressorti les vélos après un hiver passé au chaud durant lequel Caticolo a pu vivre pleinement son autre passion.

4 bricoles...et plus

Ici nous parlerons de couture, de déco, de bricolage, de jardin, de poules...et plus.

http://www.4bricoles.com

 

 

Posté par CatBricolo à 09:23 - Commentaires [4] - Permalien [#]


04 août 2017

Last miles

Ah oui, dans les grands classiques de la visite de Londres, nous n'avions pas, bien sûr, oublié le passage par le Tower Bridge.

P1180323_1

La sortie de Londres s'est faite comme sur des roulettes grâce aux cartes détaillées que nous avait données Adam, notre warmshower. Mais après, ça c'est un peu compliqué. Nous pensions rouler sur une belle vélo route. Mais le tronçon anglais de l'Avenue Verte Paris-Londres est parfois très moody.

P1180368_1

 

Ça n'empêche pas toutefois de jolis passages. Et rien de telle qu'une haie pour se protéger du vent défavorable qui souffle jusque 60 km/h. 

P8020160_1

 

Si au vent, on ajoute un relief exigeant, le résultat donne une bonne nuit de sommeil.

P8030167_1

 

 Le parcours nous réserve toujours de charmantes surprises, comme ce vieux village.  

P1180345_1

 Là, au-dessus d'une porte, un porte-bonheur "big size"

P1180348_1

 

Rien de tel que de manger sa lunch box (pommes de terre, haricots verts, tomates achetés la veille dans une ferme) à  l'abri du vent. Ici dans un super marché.

P1180365_1

  Le lendemain, la pluie se met de la partie. Nous nous abritons à nouveau, dans une gare cette fois, pour notre repas.

P8020161_1

P8020163_1

 Nous décidons de parcourir les quelques km qui nous séparent du camping en train. Celui-ci ci arrive avec une demi heure de retard. Mais en 5 mn, nous sommes arrivés. Enfin presque car il nous faut encore parcourir 5 km sous une pluie battante qui nous impose un arrêt dans un super marché, puis dans un pub pour le thé.

P1180362_1

Ne reste plus qu'à monter la tente.

P8020164_1

 Le lendemain retour à la case départ avec vue sur les Seven Sisters, cette fois côté terre, avec une avenue verte qui n'a rien d'une avenue.

P8030174_1

 

Et sur le front de mer de Seaford, juste avant de prendre le ferry de Newhaven pour Dieppe, plus rien ne nous protège du vent. Nous devons nous pencher pour compenser un vent de côté qui doit bien atteindre les 30 noeuds.

P1180379_1

 Nous attendons le départ dans un pub avec un dernière pinte en rédigeant un post à l'attention de nos lecteurs que nous remercions pour leur fidélité.

 

 

 

Posté par CatBricolo à 15:09 - - Commentaires [10] - Permalien [#]

29 juillet 2017

Allons donz' à London

Pour arriver tranquille à Londres, nous avions prévu de passer la nuit dans un camping au Nord de la capitale. Nous arrivons vers 15h30. Pas de place. Nous insistons en précisant que c'est juste pour une petite tente et deux vélos. Rien à faire. Nous nous retrouvons en quête d'un hôtel dans la banlieue. Il ne pleut pas mais le temps n'est pas pour autant très sûr. Les deux premiers hôtels sont "fully booked". On commence à se dire que nous allons devoir retourner dans des zones plus rurales pour du camping sauvage. Nous tentons sans trop y croire de passer un coup de fil à l'un des rares hôtels du coin... Ouf! Il reste une chambre pour deux adultes. Nous arrivons juste avant la pluie. 

Le lendemain, nous gagnons Londres par la voie cyclable qui longe la rivière Lee.

P1180184_1

 C'est samedi matin. Les cyclistes et les coureurs sont nombreux sur la piste ainsi que les avirons sur la riviere et parfois sur la piste également. Pourquoi ne dit-on jamais beau comme un aviron? N'est-ce pas Jean?

P7290144_1

 

 Première crevaison pour Poe. Au bord de l'eau, facile de trouver le trou. Mais pas le petit bout de verre enfoncé dans le pneu. Ce qui fait que le lendemain...

P1180190_1

 

Baisse la tête, t'auras l'air d'un coureur!

P7290145_1

 

Nous suivons les pistes cyclables pour circuler dans Londres.

P1180197_1

 

Un Français marié à une Taïwanaise et qui vit à Londres (comme c'est beau l'amour international !) nous aborde. Ils partent à vélo en France dans moins d'une semaine!

P1180194_1

 

Passant devant un bike shop "Evans cycle", Poe vérifie la pression des pneus.

P1180200_1

 

Quelques mètres plus loin, plus une seule voiture! La route est réservée aux cyclistes. Je demande à une Anglaise le pourquoi de la chose. Elle me répond que si la route est réservée aux cyclistes, c'est uniquement pour nous qui arrivons à Londres aujourd'hui! British sense of humour!

P7290148_1

P1180211_1

 

En réalité, il y a une série d'épreuves pour cyclotouristes dont celle de 100 miles. 

Une autre épreuve est réservé aux vélos Brompton.

P1180215_1

Caticolo a promis à Monsieur de se procurer un patron pour lui coudre un kilt. A vélo en kilt ça doit être sympa. Surtout dans les descentes....

 

A part ça, on se fait la totale.

Buckingham Palace.

P1180219_1

 Hide Park. Avec un peu de pluie, c'est plus authentique.

P7290158_1

 Au hasard des stands, on récupère des fanions.

P1180225_1

Le lendemain nous parcourons vaillamment 15 km pour arriver chez Adam, notre hôte warmshower. Adam habite près de la Tamise. Nous apprécions, après un bon repas, la balade  qu'il nous propose le long des docks. Nous assistons à un splendide coucher de soleil. Après passage au comptoir, of course.

P1180287_1

 

Vue sur le Tower Bridge.

P1180282_1

 

Vue sur la City. C'est là où des gens que nous n'avons pas élus décident de nos vies. L'antithèse de la démocratie. (Comme c'est moche la mondialisation libérale!)

P1180279_1

C'est le grand jour. Catherine obtient son laissez-passer en moins d'une heure. Personnel du consulat aimable et efficace. 

P1180304_1

 

Du coup, on en profite pour se balader dans Londres là-haut sur l'impériale, comme chantait Brel, mais pas à propos de Londres évidemment!

P1180312_1

 

Pour notre dernière soirée dans la capitale, Adam nous emmène dans un pub où se produit un groupe écossais. Ambiance assurée! Et un peu de la chaleur écossaise à laquelle nous avons renoncé!

P1180329_1

 

 

 

Posté par CatBricolo à 22:17 - - Commentaires [10] - Permalien [#]

27 juillet 2017

Crossing through the drops

Nous quittons le camping au sud de Cambridge, atteint péniblement la veille après une étape de 10,5km (Pour ceux qui n'auraient pas suivi). Le ciel est à peine voilé.

P1180018_1

 Un nouveau panneau un peu étrange nous a avertis d'un danger que Caticolo a préféré contourner.

P7270133_1

 

Ford = gué! Inutile de vérifier dans le dictionnaire. M Poecolo, plus audacieux, se lance. Mal lui en prend car la route inondée est recouverte d'une fine couche de mousse qui a tout du verglas. Il réussit malgré tout à traverser sans perdre l'équilibre 

P1180172_1

 

Pour se remettre de ces émotions, rien de tel qu'un petit café en lisant le Times dans un pub tout ce qu'il y a de cosy.

P7270134_1

 

 Le hic, c'est qu'en ressortant, le ciel s'est assombri et quelques minutes plus tard, il tombe des cordes.

P7120068_1

 

Quand les cabines téléphoniques ont été transformées en bibliothèque, il reste toujours les abris bus pour se protéger!

P7270135_1

 

L'averse finit par passer. Il ne reste plus qu'à essuyer les lunettes pour repartir.

P7270137_1

 La route est bien mouillée et c'est encore un peu couvert. Mais nous avons trop chaud à grimper avec les vêtements de pluie.

P7270139_1

 Mais à peine 10mn après l'averse, le soleil revient et c'est en T-shirt que nous atteignons Bishop's Strotford après 45 km. Nous ne sommes pas pressés. Nous avons décidé d'arriver à Londres dimanche soir. Pour deux raisons. La première, l'ambassade est fermée le week-end. La seconde, la ville sera fermée aux voitures pour cause d'épreuves cyclistes. Nous entrerons à Londres le jour où le vélo sera roi. Génial non?

P1180183_1

 Au fait, la première à avoir donné le nom du cycloflaneur ayant perdu sa carte d'identité est Taï. Il s'agit de ... CATICOLO. Oui! Vous avez bien lu : CATICOLO. Carrément incredible!!!

 Thaï recevra pour la peine un sac décoré d'un piqué libre réalisé en personne par l'étourdie du voyage.

Posté par CatBricolo à 22:51 - - Commentaires [8] - Permalien [#]

26 juillet 2017

Les ponts sur la Cam. Cambridge

Être à Cambridge oblige à la visite d'un des nombreux collèges dont certains très connus : Trinity Collège ( Newton et le Prince Charles. Le plus prestigieux des deux?), King's College, ... C'est ce dernier que nous visitons,

P1180058_1

 notamment pour sa chapelle

P1180138_1

 dont la voûte en éventail est "amazing".

P1180052_1

Nous nous écartons un peu de la ville pour gagner le village de Grantchester  et son réputé salon de thé, The Orchard, où l'on s'installe sur les chaises longues à l'ombre des pommiers. Obligé pour servir le thé d'adopter une attitude distinguée...

P1180076_1

 Vous avez bien lu! A l'ombre des pommiers! Car le soleil est revenu. Ce qui nous permet de lire l'heure au cadran solaire de cette église.

P1180102_1

 La température frôle les 100 degrésF, soit la température du corps humain.

P1180079_1_1

 

 Dans ces conditions, une balade en punt, les barques de la ville, s'impose.

P1180125_1_1

 

 La rivière "the Cam" fait le tour des universités et passe sous de nombreux ponts, dont le pont des soupirs. Si à Venise, il conduit à la mort, celui de St John College, conduit les étudiants dans les salles d'examens!

P1180116_1_1

 

Ayant un peu de temps à perdre, nous entrons dans Pembroke College, moins connu. Moins fréquenté par les touristes, les jardins présentent un caractère intime, ce que nous n'avons pas ressenti à King's college.

P1180091_1_1

 Coup de chance, quand nous passons devant le réfectoire, la porte s'ouvre pour quelques secondes. Pas mal la cantine...

P1180101_1_1

 

Le lendemain, nous quittons Graham, notre warmshower, qui nous a accueillis deux nuits. Lui aussi voyage à vélo et a traversé les États-Unis.

P1180145_1_1

 

Après quelques courses, nous nous abritons dans un salon de thé. Eh oui! La pluie est de retour.

P7260131_1_1

 Quelques centaines de mètres plus loin, nous passons devant le Fitzwilliam Muséum, recommandé par le Routard. Vu le temps, une visite s'impose. Immense! Trois heures de visite.

Vu entre autres, ce tableau de Pissaro: Paysage enneigé avec des pommiers à Eragny. Pas sûr qu'il s'agisse d'Eragny sur Oise

P1180156_1_1

 

 Vu également cette fête au village de Brueghel le Jeune.

P1180163_1_1

 

 On sent que ça ripaille, ça picole, ça plaisante grassement.

P1180165_1_1

 Des traditions qui se perpétuent à Bougainville, dernier dimanche de juillet.

Nous quittons Cambridge par une piste cyclable qui traverse un parc où les vaches sont en liberté, autre originalité de Cambridge. Vive les vaches libres. Non à la Ferme des Mille Vaches, scandale pour le bien être animal, scandale sanitaire et environnemental.

P1180078_1

 Étape du jour. 10,5km. Record battu.

Nous descendons sur Londres. Détour obligatoire par le consulat avant de rentrer en France. Qui a perdu sa carte d'identité? Les Bookmakers donnent Poe largement en-tête. Les paris sont ouverts. Que ceux qui connaissent la réponse...

Posté par CatBricolo à 18:44 - - Commentaires [5] - Permalien [#]

24 juillet 2017

Vers Cambridge. Ou retour à nos chères études avec exercice pratique à la clé

Depuis Stratford upon Avon, c'est un temps de Bretons : du soleil tous les jours, mais jamais plus d'un quart d'heure. Sinon, ça varie entre très nuageux et très pluvieux... Résultat, les campings sont très humides.

P1180036_1

Les cabines téléphoniques peuvent servir d'abri provisoire.

P7230121_1A l'intérieur, on se rend vite compte qu'elles ne sont plus très utilisées.

P7230123_1

Le long de la route, les jardiniers mettent leurs productions en vente. Le prix est indiqué. Il suffit de mettre la somme dans la boîte prévue à cet effet. Notez le choix de Poe de se couvrir le haut du corps mais de sacrifier le bas. Inutile de tenter tout parallèle avec la fameuse campagne de pub des années  80. Avec le chapeau en toile imperméable sous le casque, ça lui fait un sacré look mais, ce qui n'empêche pas les Anglais de lier conversation.

P1180037_1

Moment insolite quand nous croisons une course à pied samedi matin.

P1180035_1

Toujours de jolies chaumières même si depuis quelques km, l'enduit a remplacé les pierres apparentes.

P1180025_1

Il semble que les Anglais adoptent peu à peu le système métrique, même si ce panneau avec les deux systèmes fait un peu figure d'exception.

P7220117_1

 

Pour les distances et les limitations de vitesse, les miles restent en vigueur.

1 miles=1609m. Pour convertir, ajouter la moitié du nombre indiqué, puis, son dixième pour les maniaques de la précision. Ici avec 50, le calcul est plus simple! Si en ville, les Anglais sont d'une extrême bienséance, genre "Après vous, mon cher...", en campagne, ils ont tendance à rouler assez vite sur des routes souvent un peu étroites. Mais dans l'ensemble, on ne se sent pas en danger.

P7210095_1

Quelques panneaux que l'on ne rencontre pas en France.

Le passage de vieux. Là aussi, le vieillissement de la population est une réalité.

P1170858_1

Plus original!

P7140080(2)_1

 

A l'approche de Cambridge, tout aussi original est ce mode de transport.

P7240126_1

P1180038_1

Pourquoi goudronner toute une largeur de route alors que le passage de roues suffit. A noter que c'est tout de même le chauffeur qui conduit le bus en l'absence de rails. C'est le Guided Busway longé par une magnifique voie cyclable qui nous conduit vent dans le dos à plus de 13 miles à l'heure au coeur de Cambridge. Exercice pour la prochaine fois : calculez cette moyenne exceptionnelle de cycloflaneurs en km/h. On a beau être en retraite, il reste toujours de vieux réflexes.

Posté par CatBricolo à 18:42 - - Commentaires [10] - Permalien [#]